|

Quels outils pour sous-titrer les vidéos et les rendre accessibles ?

Quels outils utiliser pour sous-titrer les vidéos et les rendre accessibles aux personnes sourdes ou malentendantes ? L’avènement rapide des plateformes de partage de vidéos et de contenu en ligne telles que YouTube, Vimeo, Dailymotion, Twitch a changé complètement la manière dont nous, les internautes, interagissons avec l’information et le divertissement. Aujourd’hui, tout le monde consomme énormément de vidéo sur Internet. Les entreprises, de leur côté, ont aussi commencé à diffuser énormément de vidéos pour leur communication et aussi pour vendre.

Si vous aussi vous avez adopter le format vidéo que ce soit pour la vente ou la communication, vous ne devez pas négliger un aspect crucial de l’accessibilité : l’inclusion des personnes sourdes ou malentendantes.

Sous-titrer les vidéos est nécessaire pour plusieurs raisons, notamment pour faire en sorte que personne ne soit exclu. Mais comment ça fonctionne ? Quels sont les outils à votre disposition pour faire du sous titrage vidéo ? Mais d’abord, voyons quel est l’importance du sous-titrage !

Quelle est l’Importance de l’Accessibilité Vidéo grâce au sous-titrage?

Le sous-titrage garantit l’inclusion des personnes sourdes ou malentendantes

L’inclusion des personnes sourdes ou malentendantes dans l’accès à l’information et au divertissement est ancrée dans le principe universel de l’accessibilité que tout le monde et toutes les entreprises sont tenus de respecter. Ce principe reconnaît que chacun, indépendamment de ses capacités, a le droit d’interagir avec le monde numérique de manière équitable. Les personnes sourdes ou malentendantes représentent une part substantielle de la population mondiale, et leur exclusion du contenu multimédia serait non seulement injuste, mais aussi contre-productive d’un point de vue sociétal.

Ainsi, pour assurer une société véritablement inclusive, en tant que créateur de contenu, vous devez donc fournir des moyens adaptés pour que ces individus puissent accéder à vos vidéos et vos contenus en ligne. Pour cela, vous devez notamment ajouter des sous-titres à vos vidéo afin que les personnes sourdes ou malentendantes puissent saisir et comprendre son contenu. En acceptant de procéder ainsi, vous participez à la démocratisation de l’information et à l’enrichissement de l’expérience médiatique de ces personnes. En embrassant cette approche inclusive, vous célébrez également la diversité de l’auditoire et renforcez les valeurs d’égalité et de partage.

L’accessibilité et donc le sous-titrage est imposé par des réglementations européennes et américaines

L’évolution des normes et réglementations en matière d’accessibilité numérique reflète également une prise de conscience croissante de l’importance de rendre les technologies et le contenu en ligne accessibles à tous. Parmi les législations majeures, l’Americans with Disabilities Act (ADA) aux États-Unis et la Directive (UE) 2016/2102 en Europe établissent des cadres contraignants pour garantir que les individus en situation de handicap ne rencontrent pas de barrières numériques.

Ces normes vous imposent des exigences spécifiques, notamment pour vos vidéos publiées sur Internet. Le sous-titrage est souvent identifié comme une composante cruciale de ces règlements. Plus clairement, vous êtes tenu de fournir des options d’accessibilité, y compris des sous-titres, sur les vidéos que vous publiez sur vos différentes plateformes.

Cette évolution des réglementations représente un pas important vers l’inclusion numérique, favorisant une société plus équitable et offrant des opportunités égales d’accès à l’information et à la culture. Elle incite également les créateurs de contenu et les plateformes à adopter des pratiques d’accessibilité, renforçant ainsi la sensibilisation à la diversité des besoins des utilisateurs en ligne.

Les outils pour sous-titrer des vidéos ?

Interface du logiciel Aegisub
Interface d’Aegisub, un outil de sous-titrage vidéeo

Les outils de Sous-Titrage par Manuelle

Le sous-titrage manuel, dans ses débuts historiques, était le processus par lequel des transcripteurs spécialisés écoutaient attentivement le contenu audio d’une vidéo et créaient ensuite manuellement les sous-titres correspondants. Bien que cette méthode garantisse un haut degré de précision, elle était cependant très exigeante et très chronophage.

Les transcripteurs devaient non seulement maîtriser la langue parlée, mais aussi comprendre les nuances culturelles, les accents régionaux et les terminologies spécifiques au contexte. Ils devaient aussi être nombreux pour suivre le rythme de publication de vidéos. Le processus de sous-titrage de vidéos par la méthode manuelle exigeait une expertise linguistique considérable et une attention minutieuse aux détails. Chaque mot prononcé devait être transcrit avec précision pour assurer la cohérence et la compréhension.

En raison de la nature manuelle de ce processus, il était sujet à des contraintes de temps et de ressources. Sous-titrer des vidéos longues ou pour de grandes quantités de contenu était un défi considérable. Par ailleurs, cette méthode limitait la rapidité avec laquelle le contenu pouvait être rendu accessible aux personnes sourdes ou malentendantes.

Malgré ses limitations, le sous-titrage manuel a jeté les bases de l’accessibilité vidéo. Il a posé les fondements pour les avancées technologiques ultérieures, notamment l’automatisation du processus, qui ont permis de rendre plus rapidement et efficacement le contenu multimédia accessible à un public plus large.

Voici quelques exemples d’outils de sous-titrage vidéo manuel si vous désirez toujours adopter cette approche pour une raison ou une autre :

➡️ Aegisub : Aegisub est un logiciel open-source populaire utilisé pour créer des sous-titres pour les vidéos. Il offre des fonctionnalités telles que l’alignement automatique, la prévisualisation en temps réel, la gestion des styles et des effets spéciaux pour les sous-titres.

➡️ Subtitle Edit : Subtitle Edit est un autre logiciel open-source qui prend en charge de nombreux formats de sous-titres. Il propose des fonctionnalités d’ajustement automatique, de synchronisation, de correction orthographique et de conversion entre différents formats.

➡️ Adobe Premiere Pro : Ce logiciel de montage vidéo professionnel offre des outils avancés pour le sous-titrage. Il permet d’ajouter et de synchroniser des sous-titres directement dans la timeline de montage, offrant ainsi une approche intégrée.

➡️ Final Cut Pro : Similaire à Adobe Premiere Pro, Final Cut Pro est un logiciel de montage vidéo qui propose également des fonctionnalités de sous-titrage intégrées pour les utilisateurs de Mac.

➡️ WinCAPS Q4 : Cet outil de sous-titrage professionnel est largement utilisé dans l’industrie de la diffusion et de la post-production pour créer des sous-titres de haute qualité et gérer des projets complexes.

➡️ Subtitle Workshop : Subtitle Workshop est un logiciel convivial pour la création et l’édition de sous-titres. Il prend en charge une variété de formats et propose des fonctionnalités d’ajustement de la synchronisation et de correction orthographique.

➡️ EZTitles : EZTitles est une solution professionnelle de sous-titrage qui offre des fonctionnalités avancées telles que l’importation/exportation de scripts, la gestion de plusieurs langues et des options d’ajout d’effets aux sous-titres.

Ces outils permettent aux transcripteurs de travailler sur les sous-titres de manière efficace, tout en maintenant un haut niveau de précision. Malgré leurs nombreux limites, ils ont joué un rôle essentiel dans la création de sous-titres de qualité pour rendre les vidéos accessibles aux personnes sourdes ou malentendantes, tout en améliorant l’expérience de visionnage pour un public plus large.

Les outils de sous-titrage automatique de vidéo

logo du logiciel otter.ai
Logo de l’outil de sous-titrage vidéo Otter.ai

Avec les avancées en traitement du langage naturel, le sous-titrage automatique est devenu possible grâce à des algorithmes de reconnaissance vocale et s’impose aujourd’hui comme la norme. Ces derniers, les algo de reconnaissance vocale donc, ont la capacité de convertir instantanément la parole en texte, accélérant ainsi le processus de sous-titrage.

Cependant, des défis subsistent toujours même avec cette méthode, notamment en termes de précision. Les contenus avec des accents, des langues étrangères ou des termes techniques peuvent perturber la reconnaissance vocale et engendrer des erreurs. L’amélioration de l’entraînement des modèles et la prise en compte des spécificités linguistiques sont essentielles pour accroître la fiabilité des sous-titres automatiques, contribuant ainsi à une meilleure accessibilité pour les personnes sourdes ou malentendantes.

Voici quelques exemples d’outils de sous-titrage automatique de vidéo :

➡️ Amara : Amara offre des fonctionnalités de sous-titrage automatique en ligne. Les utilisateurs peuvent charger leur vidéo et l’outil génère automatiquement des sous-titres qu’ils peuvent ensuite éditer et corriger.

➡️ Rev.com : Rev propose un service de sous-titrage automatique payant qui utilise l’intelligence artificielle pour générer des sous-titres précis. Cependant, un processus de révision manuelle est généralement nécessaire pour garantir la qualité.

➡️ Otter.ai : Otter.ai est un outil de transcription automatique qui peut également être utilisé pour générer des sous-titres automatiques pour les vidéos en direct.

➡️ Trint : Trint est un autre service qui combine la transcription automatique avec la génération de sous-titres pour les vidéos.

➡️ IBM Watson Captioning : Watson Captioning d’IBM offre des fonctionnalités de sous-titrage automatique en temps réel pour les vidéos en direct et enregistrées.

Cependant, il est important de noter que malgré les progrès, les sous-titres automatiques peuvent encore comporter des erreurs, en particulier pour les contenus complexes, les accents ou les termes techniques. Ils doivent souvent être révisés et corrigés manuellement pour garantir leur exactitude. Les outils de sous-titrage automatique sont un excellent point de départ, mais le processus de révision humaine reste essentiel pour s’assurer que les sous-titres sont précis et accessibles pour les personnes sourdes ou malentendantes.

Quels sont les avantages du sous-titrage pour votre communication vidéo

ordinateur portable affichant une video
La communication vidéo

Avantage #1 : Accessibilité étendue des vidéos

Déjà évoqué plusieurs fois, le sous-titrage permet aux personnes sourdes ou malentendantes de comprendre le contenu des vidéos. Mais bien que l’objectif premier des sous-titres soit d’inclure ces individus en rendant le contenu audiovisuel compréhensible, les sous-titres ont également des avantages plus vastes.

Les environnements bruyants, comme les transports en commun, les espaces publics ou les lieux de travail, peuvent rendre difficile l’écoute du son. Les sous-titres fournissent une alternative visuelle, permettant à un public plus large de suivre le contenu sans perturbation. pour les apprenants de langues étrangères, les Vidéos sous-titrées offrent également une occasion d’améliorer la compréhension auditive et la maîtrise linguistique.

Avantage #2 : Amélioration de la compréhension des vidéos par tout le monde

Les sous-titres jouent un rôle crucial dans l’amélioration de la compréhension du contenu audiovisuel. Lorsque le langage parlé présente des défis tels que des accents régionaux, des langues étrangères ou des termes techniques, les sous-titres offrent un support visuel qui clarifie le sens.

Les téléspectateurs peuvent lire simultanément les mots prononcés, réduisant ainsi les confusions potentielles. Les sous-titres permettent également de combler les écarts linguistiques, offrant une compréhension plus approfondie aux auditoires multilingues. Cela garantit que le contenu est accessible et interprété de manière plus précise, contribuant ainsi à une expérience de visionnage enrichissante pour tous, quels que soient leurs niveaux linguistiques ou leurs origines culturelles.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *